Les Seychelles : une destination écotouristique à découvrir absolument

La richesse du patrimoine naturel des Seychelles fait de cet archipel de l’océan Indien une destination de choix pour les amoureux de la nature. Quelques-unes des îles seychelloises sont d’ailleurs à privilégier si vous comptez faire de l’écotourisme. Ainsi, Praslin fait partie des incontournables pour l’exceptionnelle réserve naturelle qu’elle abrite. Il en est de même pour la petite île Curieuse se trouvant juste à côté de cette île. Il ne faut pas non plus manquer l’île de La Digue pour ses somptueuses plages. Tout comme l’île Coco et ses fonds marins d’exception pour les amateurs de plongée sous-marine et de snorkeling.

Visiter la Vallée de Mai sur Praslin

Parmi les sites naturels incontournables à découvrir lors d’un séjour aux Seychelles se trouve la Vallée de Mai, située en plein cœur de l’île Praslin. Inscrite par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, cette réserve naturelle abrite de véritables merveilles de la nature qui font la réputation et la fierté des Seychelles. En effet, dans cette zone protégée évoluent en toute liberté plusieurs espèces faunistiques endémiques comme le perroquet noir des Seychelles entre autres. Par ailleurs, ce qui fait surtout la célébrité de la Vallée de Mai ce sont quelques espèces de palmiers qui ne se trouvent qu’aux Seychelles. En particulier le cocotier de mer qui produit la plus grosse graine au monde, le fameux coco-fesse.

Explorer l’île Curieuse

Profitez de votre passage sur Praslin pour faire un petit détour sur l’île Curieuse. Elle est située à quelques encablures seulement (environ 2 km) de cette dernière et une quinzaine de minutes en bateau vous suffiront à la rejoindre. En débarquant sur l’île curieuse, vous pouvez alors l’explorer à travers quelques sentiers de randonnée balisés. Ainsi, vous aurez la chance de vous promener à travers la végétation luxuriante de cette petite île seychelloise. En sus, il ne faut pas rater la principale attraction de Curieuse. En effet, cette dernière est plus particulièrement réputée pour sa population d’impressionnantes tortues endémiques des Seychelles. Il s’agit des Aldabrachelys gigantea, plus couramment appelées les tortues géantes d’Aldabra. La rencontre avec ces trésors de la nature marquera certainement votre séjour dans l’archipel seychellois.

À la découverte des belles plages de La Digue

Les Seychelles sont célèbres pour la beauté de leurs plages. L’île de La Digue fait justement partie des destinations à surtout ne pas manquer pour ses plages idylliques. À l’instar de l’Anse Source d’Argent qui est considérée comme la plus belle des plages de cet archipel de l’océan Indien. Avec son sable blanc bordé par des eaux cristallines, sans oublier les énormes blocs de granit qui la caractérisent, elle saura charmer les amateurs de plages. En outre, à part Anse Source d’Argent, d’autres plages de La Digue méritent également d’être découvertes pour leur beauté authentique. En effet, l’Anse Marron est notamment l’une d’entre elles. Cette dernière n’est d’ailleurs accessible que lors d’une petite randonnée pédestre. Ce qui a gardé intacte l’authenticité de cette plage des Seychelles.

Plonger aux Seychelles sur les spots de l’île Coco

L’île Coco est quant à elle accessible à partir de l’île de La Digue si vous prenez part à une excursion en bateau lors de votre passage sur cette île seychelloise. Par contre, ce n’est pas l’île en question qui attire, mais plutôt la richesse exceptionnelle de ses fonds marins. En effet, si vous envisagez un séjour balnéaire aux Seychelles pour pratiquer notamment la plongée sous-marine ou le snorkeling, l’île Coco est alors une étape obligatoire. Il s’agit de l’un des meilleurs spots de l’archipel seychellois pour les passionnés de ces genres d’activités balnéaires. D’ailleurs, même si vous ne séjournez pas sur La Digue, il vous est possible de trouver différents types d’offres sur l’île de Mahé, la principale île des Seychelles, qui vous permettront de rejoindre l’île Coco pour plonger ou de pratiquer le snorkeling.

Laisser un commentaire