Chauffer sa maison grâce à la géothermie

Au quotidien, la terre stocke des calories solaires, une énergie renouvelable et abondante que la géothermie réemploie pour chauffer nos intérieurs. Et même si l’installation d’une pompe à chaleur géothermique coûte cher au départ, elle allège sur le long terme, la facture énergétique de 50 à 70% par rapport au chauffage électrique.

Pour simplifier, l’énergie géothermique capte les calories qui sont stockées dans la terre, les démultiplie, les transforme… avant de les restituer sous forme de chaleur dans les habitations individuelles grâce à une pompe à chaleur.

Et ce pour un coût très économique, cette énergie, contrairement aux énergies fossiles, étant gratuite. Actuellement, la tendance est à l’écologie comme à l’économie dans tout ce qui gravite autour de la maison, même la décoration. Reste que son installation est coûteuse. Mais pour favoriser l’utilisation de telles énergies renouvelables, l’Etat a mis en place des mesures incitatives, sous la forme de crédit d’impôt notamment.

Zoom sur les pompes à chaleur (PAC)

On distingue plusieurs modèles de pompes à chaleur, selon l’origine de la source d’approvisionnement et de restitution, les pompes à chaleur air/air, air/eau, eau/eau, sol/sol, sol/eau. Une sélection qui s’avère plus délicate que celle d’une chaudière, par exemple; la zone d’habitation et la nature du terrain entrant en ligne de compte.

On recommandera, d’ailleurs, en amont, d’effectuer un bilan thermique de son habitat pour définir la puissance utile. Car la surface habitable n’est pas l’unique critère sur lequel il faut se pencher. Il faut notamment se référer au Coefficient de Performance (COP) de la pompe à chaleur. A ce titre, elles sont jugées réellement efficientes à partir d’un COP supérieur à 3.

A noter également que certaines pompes à chaleur sont réversibles, c’est-à-dire qu’elles chauffent en hiver, rafraichissent en été, une possibilité à ne pas négliger selon le climat de sa région. Pour faire son choix, mieux vaut demander les conseils d’un professionnel en systèmes frigorifiques compétent et reconnu, certifié QualiPAC.

Le fonctionnement

Il repose sur le principe du cycle frigorifique, à l’instar des réfrigérateurs. Mais, à l’inverse de celui-ci, la pompe à chaleur récupère de l’énergie en provenance de l’environnement extérieur pour s’en servir à l’intérieur, via des radiateurs ou des planchers chauffants. Le fluide frigorifique, qui circule dans la pompe à chaleur, parcourt quatre organes – à savoir l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur – et permet simultanément l’absorption de l’énergie contenue dans les sols et sa restitution.

Laisser un commentaire